Vos démarches

DÈS LE DÉCÈS

 Demandez à la Mairie un certain nombre d’extraits de l’acte de décès et plusieurs extraits de naissance des deux époux, vous  en aurez besoin pour vos démarches.

Gardez un double ou une photocopie de toute correspondance adressée (en recommandé) aux organismes auxquels vous  aurez affaire.

LE PLUS TÔT POSSIBLE

 Si votre conjoint était salarié, avertissez par lettre son employeur (dans les  48 heures).
S’il était au chômage, prévenez le Pôle Emploi (ex ASSEDIC) qui versait ses allocations.

S’il était retraité, informez de son décès les différentes caisses de retraite (régime général et caisses complémentaires) dont il était allocataire.

Si votre conjoint avait contracté une assurance-vie, faites la déclaration de décès à l’organisme assureur (par lettre recommandée) en joignant un extrait de l’acte de décès.

Contactez la caisse d’Allocations  familiales :
vous  êtes  déjà allocataire : elle révisera vos droits
vous n’êtes pas allocataire : elle peut vous ouvrir des  droits.

Le veuvage n’ouvre pas droit automatiquement à une pension de réversion, il faut en faire la demande.

Informations juridiques

 Notaire : consultez un notaire pour le règlement de la succession, surtout s’il y a des biens immobiliers ou des enfants mineurs. Vous  avez six mois pour la déclaration de succession ou un an si le décès a eu lieu à l’étranger.

Juge des Tutelles : s’il y a des enfants  mineurs, contactez-le au Tribunal de votre domicile.

Rien ne vous est accordé automatiquement. Renseignez-vous auprès des organismes. Ne payez rien, ne signez rien sans avoir pris conseil auprès de personnes  compétentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.